Test fraisage cire usinable

Grâce à la gentillesse de Willy ferrière qui m’a envoyé un échantillon de cire usinable, j’ai pu réaliser mes premiers essais d’usinage de ce matériau génial !!

Mon idée a terme est de réaliser des moules directement dans de matériau, ou de faire un brut sous dimensionné, sur lequel j’appliquerai a chaud ( 105/110°C) une couche de cire pour faire juste la passe de finition.

Ce type de cire se trouve dans le commerce sous les marques Trycut ou Freemann . Le cout en est d’environ 20/30€ le Kg suivant les formes

A tester: un lien pour se fabriquer soi même ses blocs de cire

Je me suis dessiné une petite forme négative sous rhino, généré les trajectoires sous visualmill, et usiné sous Ninos.

Ça s’usine comme du beurre, a 1m/min ( mais il y a moyen d’aller franchement plus vite ), Fraise boule carbure 4 lèvres Ø 8, ou fraise de défonceuse diam 10. rotation 10000 environ. Pas de lubrification bien sur, et j’ai récupéré les copeaux pour les refondre.

L’aspect présente des défauts d’usinage qui sont cohérents avec la prévisualisation de visualmill, quelque petit points qui m’ont l’air d’être des vibrations de ma machine… rigidité du Z à améliorer !

Avec un grattoir et du papier de verre 400, on arrive a polir, mais la forme est difficile sur ce point. Sur une forme plate , cela doit être plus facile…

Un matériau vraiment très agréable et qui ouvre de nombreuses possibilité pour tester des usinages complexes sans perdre de la matière. Il est peut être possible d’utiliser directement la matériau en tant que moule pour stratifier des pièces ou encore comme positif pour du moulage à cire perdue.

Quelques images et vidéo dessous

résultat brut d’usinageCire (1)

ce que « prévoyait » Visual millCire (3)

Après finition et polissage sommaireCire (2)

Copeaux prêts a être refondusCire (4)

Vidéos:

Publicités