Essais usinage PMMA

Pour faire les moules des ailes / gouvernes de l’Ainezick ( projet auquel je ne participe plus…) il avait été envisagé la réalisation de masters en PMMA usinés 3D.

Cette matière s’usine parfaitement sans effet de « fonte », et se polit à un niveau acceptable pour faire des moules

J’ai voulu faire un essai pour valider la faisabilité. Voici le résultat de ce test.PMMA 2

PMMA 1

PMMA 3

C’est pas trop mal… il y a des petites imperfections au niveau du saumon, liées à l’enchainement des 12 séquences d’usinages consécutives en séquentiel. Le retour sur les butées origine machine créant des micro décalages de référence. Pour d’éventuelles futures pièces, il faudra enchainer toutes les finitions sur une même prise d’origine…

Le but est de faire des positifs pour faire des moules comme ceci:

moule-satb

moule

Dessin 3D:PMMA 6

Calcul des trajectoires:

avec STL3D: module 3D de Ninos CFAOPMMA 7

Usinage

ébauche ( fraise droite de 6  / passe de 1mm / pas 5mm / 500 mm/min ):PMMA 4

Semi finition grossiére ( fraise droite de 6  / surépaisseur restante 0.5 / pas 3mm / 1000 mm/min ):

Semi finition fine ( fraise droite de 3.17  / surépaisseur restante 0.1 / pas 0.5mm / 2000 mm/min )

Finition ( fraise droite de 3.17  / cote à zéro / pas 0.5mm / 2000 mm/min )

PMMA 5

 

La durée des usinage n’est pas critique: 45 minutes pour la finition d’une pièce test qui équivaut à un 1/2 stab réel…

Au passage j’ai pu tester une nouvelle fonction de STL3D qu’a développée Philippe, le concepteur du soft à ma demande: des reprises d’usinages sur des zones limitées. Cela m’a permis de faire la finition croisée du saumon localisée, et l’usinage des gorges de clé de stab ( fraise boule de 3.17 ):PMMA 8

PMMA 9

Techno validée pour ce qui me concerne… A re-tester avec la fraiseuse upgradée, le résultat devrait être alors totalement parfait.

Publicités