Sciage de précision

Le premier objet que j’ai réalisé sur une machine à bois ( kity « verte »… la vraie 😉 ), avec un ami de mon père,  était un casse tête: les pentominos.

Pentominos

J’ai toujours eu depuis une passion pour les puzzles et casses têtes en bois.

J’ai donc décidé de faire un chariot de découpe spécial afin de réaliser ce type d’objet qui requièrent un très grande précision. Un bon premier petit projet pour étrenner  ma Kity K5.

Je suis parti d’un plan trouvé sur le site Instructables qui m’a paru idéal.

Dessin sous autocad, débit du CTP bouleau à la  Kity, usinage à la fraiseuse sous Ninos.

Le jeu de patience a été d’encastrer avec une vis et un maillet les 154 écrous de M5 dans leur logement fraisé 😡 😡

Jig1

Au dos du Jig sont fixés des profilés alu de 15mm qui servent de guides dans les rails de la table de la scie. Le passage de lame est réalisé directement sur la Kity.

Jig2

sur la matrice d’écrous se positionnent des dispositifs divers: guides réglables, butées réglables, sauterelles de maintien:

Jig4

Position pour le cubage des barreaux :

Jig5

Position pour la découpe à longueur:

Jig6

Les blocs sauterelle, et les montants du Jig incluent des écrous noyés dans des logements fraisés,  pour le passage de vis de réglage permettant des réglages fins et répétitifs.

Jig3

En plus des guides, des cales alu d’épaisseur variées sont nécessaires pour permettre par empilage de faire les réglages de positionnement.

Jig7        Jig8

Passons à l’utilisation du chariot pour réaliser un petit casse tête: le « soma-cube ».

Premier point, vérifier la géométrie de la scie:

Mesure au comparateur du faux rond de la lame :

Soma (1)

0.11 de battement dus à la lame elle même, le moyeu est dans le centième…

Soma (2)   Soma (3)

c’est pas grave en soi, ça augmente juste la voie, et c’est toujours les deux mêmes dents qui bossent…

j’ai balayé aussi le parallélisme de la lame avec les guides de la table: nickel, les réglages d’usine sont parfaits.

la perpendicularité table lame est faite à la Bevelbox.

Débit des bruts:

coupe à longueur des planches:

Soma (4)

avec un réglage 1mmm plus grand que la dimension souhaitée, on débite les barreaux

Une fois les barreaux débités, on réserve la face la  plus propre coupée précédemment, et on repère d’un coup de crayon les 3 autres faces a dresser.

Dressage de la 2éme face

face perpendiculaire à la première ( face non marquée en appui sur le chariot )

On obtient un barreau 1mm plus grand que prévu avec deux faces de référence parfaites

Dressage des 3éme et 4éme faces:

On réglè le Jig à la cote finale ( utilisation des cales calibrées alu , plus réglage « à l’oreille » sur un morceau de bois )Soma (5)

les cotes obtenues sont dans moins de 0.1mm ( 15.92 à 15.98 pour 16 visé ) Je pense qu’il est difficile de faire mieux avec du matériel en bois… c’est suffisant au vu du résultat obtenu…

Les barreaux sont retournés pour éliminer au maximum tout erreur de réglage entre les deux extrémités du guide.

on obtient une belle brassée de barres toutes parfaitement calibrées:Soma (6)

Découpe des cubes:

la découpe se fait sur la deuxième zone du montage:

Soma (7)

Le réglage des butées, se fait avec une précision parfaite sur un principe de copiage, en utilisant un barreau directement comme gabarit : Description

Toujours maintien avec des sauterelles et des petites butées en médium, juste souples ce qu’il faut pour faire presseur. La coupe est parfaite !

les guides arrières sont usinés aussi par la lame de scie, ce qui permet un appui sur 100% de la surface, et zéro arrachements

Voila le résultat: des petits cubes tous identiques:Soma (8)

Fabrication du Soma cube:

Un petit ponçage de perfectionniste 😉
Soma (9)

Dépose de la colle:Soma (10)

Collage dans un vé pour un alignement parfait:Soma (11)

Voila, les 7 pièces du puzzle sont faites:

Soma (12)

et le Soma fini:Soma (13)Soma (14)

Il ne reste plus qu’à trouver les 239 autres solutions 😉 😉