Bati lamellé collé

Le bâti est constitué d’un empilage de planches de pin, collées avec des goussets selon une séquence permettant une rigidité maximum.Frame (0)

Il n’est pas utile d’acheter du bois de très grande qualité, j’ai pris pour ma part des panneaux de dessus de bureau en pin brut pas trop noueux, taille 1200 x 800 épaisseur 18. J’en ai acheté 3 soit 2.88 m², et utilisé 2 et un peu plus d’un quart du troisième. Matthias annonce 2.8 m² nécessaire, j’ai été plus économe en faisant un calepinage précis sous Autocad…

Les débits sont fait sur la KITY :Frame (1)Les coupes biaises avec le guide d’angle réglable:Frame (2)

Pour une répétabilité de forme parfaite, les goussets sont calibrés dans un chariot de sciage avec des guides provisoires collés au double face:Frame (3)Après quelques heures de boulot, on se retrouve avec un fagot de quelques dizaines de pièces calibrées:Frame (4)

Avant d’aller tracer les découpe additionnelles, j’ai tenté un petit montage vite fait: ça le fait… Si ça plie avec une telle section de bois, c’est qu’on m’a vendu du balsa au prix du pin 😉 😉

Frame (5)Frame (6)

Découpe de tout les petits détails: encoches, logement des goussets etc…

Frame (7)

Puis montage à blanc « fin » pour tout ajuster précisément et choisir les positions des planches en fonction de l’aspect:Frame (10)Frame (9)Frame (8)

c’est tout bon, c’est comme sur le plan 😉 😉

Le collage est le gros morceau de cette partie de la machine: il faut y aller couche par couche en attendant que la colle sèche entre chaque. J’ai passé une journée et demi sur le sujet…

J’ai commencé avec des serre joints, en prenant référence sur une table en formica bâti métallique parfaitement plane:Frame (11)Frame (13)

mais comme je manquais de serre joint de qualité ( évitez les premier prix a 2€ la paire, ils sont inutilisables… 👿  ) je suis passé a un autre principe. Je visse chaque couche sur la précédente avec des vis à placo.  Une fois que c’est sec, on les enlève pour passer à la couche suivante. C’est très puissant et je n’ai qu’à mettre 4 serres joints dans les coins pour assurer la géométrie sans voile. Il faut juste veiller à varier les emplacements pour ne pas retomber dans les trous de dessous…Frame (12)

Entre chaque couche, un petit coup de grattoir , éventuellement de rabot lame de rasoir pour aligner les ( très ) petits décalages. Pour l’instant tout  » file  » nickel… Plus que 2 couches à coller …

Le corps du bâti est fini.Frame (14)

Perçage des trous de fixation du support d’axe moteur fixe, avant de coller la base du pied et le support moteur

Frame (15)

Coupe des coins, ponçage à la ponceuse à bande pour aligner et virer ce qui dépasse,  collage du pied. Montage rapide pour vérifier la taille de la plaque support moteur: Nickel

Ça commence à ressembler à quelque chose…

A suivre…

tx20

Publicités