A propos thierrymonnot

Passionné de bricolage, DIY, CNC

Usinage de caoutchouc

J’ai souvent essayé d’usiner le caoutchouc mais sans succès… ( le comble pour quelqu’un qui travaille dans l’industrie du caoutchouc 😉  )

j’ai testé différents type de fraises, mais le résultat a toujours été déplorable.

jusqu’à ce que je lise cet instructable: Easy-Rubber-Machining-With-a-Needle

C’est très ingénieux:  le caoutchouc s’usine très difficilement, mais se tranche aisément. l’idée de cet instructable est d’utiliser des aiguilles de seringues  comme fraises, en utilisant leur  coupant acéré comme la dent d’une fraise. comme la pointe ne fait pas un copeau large, il faut avancer doucement ( 100 / 150 mm/min) et avec une vitesse de broche élevée. Le résultat est assez satisfaisant, sans atteindre la qualité d’un usinage métal. J’ai utilisé du silicone ( conseillé dans l’article, car ne contenant pas de charges abrasives néfastes à l’affutage ) j’ai testé aussi du nitrile 70 Sh mais pas dans la durée…

j’ai employé une aiguille rose de Ø 1.2 mm, ce ne sont pas des aiguilles pour piquer, mais pour aspirer dans les ampoules. Je dois tester des aiguilles plus affutées, mais cela n’existe qu’en Ø plus faible. Le diamètre de l’usinage ne correspond pas exactement à celui de l’aiguille, il faut mesurer la « trace ». J’ai 1mm avec cette aiguille de 1.2.

Le résultat a permis de faire un tampon tout à fait acceptable… IL faut juste faire un petite passe de finition pour fignoler le fond de l’usinage, genre 0.1

Impeccable pour signer mes croquis… 😉

Publicités

J’étais en avance…

Les chinois qui font des Master de fuselage en impression 3D…

J’étais en avance sur la technique il y a déjà 3 ans…

Burning brand…

Réalisation d’un fer de marquage pour imprimer à chaud un logo sur du bois

Article détaillé

Vous êtes mon lion superbe et généreux…

Mon frangin à l’œuvre !!!!! trop génial !!!!

Support auto Huawei P9 / C4 picasso

Avant d’upgrader la mendel, un dernier petit truc à imprimer… J’en avait tellement ras le bol de mon GPS garmin qui me faisait prendre des chemins aberrant, que je me suis fait un petit support pour mon smartphone, afin de passer sur Wase…

possibilité de le pivoter de 90°, et réglages dans tous les sens:Fixation avec un clip sur des reliefs de la planche de bord

Comme d’hab dessin perso:

certains éléments sont repris des accessoires Gopro que j’ai dessinés il y a qq temps…

Certaines piéces comme les deux chapes bleues sont faites en plusieurs morceaux collés au dichlorométhane. elles auraient pu être imprimées en une fois, mais au pris d’une grande perte de solidité

Le support insère le connecteur microUSB type C du câble d’alimentation clipsé. Un peu de feutrine protége le P9 du frottement à l’insertion… je sais la couleur est a ch… 😉Le plan est très spécifique, mais voici  les fichiers STL qui peuvent servir, en particulier l’articulation 3 axes….

 

 

Attribut de maker !

Tout maker digne de ce nom se doit d’en posséder un… Je faisais exception à cette règle. Voila qui est réparé grâce à mes fils qui viennent de m’offrir un Leatherman original

cof

 

Knolling…

Un petit knolling de l’upgrade de mon imprimante 3D:

Aprés un petit paquet d’heures de fonctionnement depuis 2013,et quelques KG de PLA extrudés, ma Mendel 90 commence à donner des signes de fatigue: les guidages ont pris du jeu, les pièces imprimées ont commencé  à fissurer dans certaines zones ( la maladie du PLA qui n’aime pas les contraintes d’allongement )…

J’ai donc entrepris une remise en état avec améliorations bien sûr…

Le chariot principal va recevoir des parties métalliques ( en bleu foncé sur l’image ci dessus ) pour plus de rigidité. Les axes z sont permutés par rapport tiges filetée pour augmenter la course en X d’environ 50mm, afin de pouvoir a terme loger une deuxième Hot-end en mode « bowden » pour faire de la bi-extrusion de support soluble par exemple. Tout a été redessiner pour éviter les contraintes préjudiciables au PLA…

Impression en PLA Filo3D et usinage des piéces alu sur ma fraiseuse upgradée, avec la microlubrification qui m’enchante à chaque utilisation…

j’ai aussi approvisionné des nouveaux filaments : ABS, bronzefill, filaflex, carbone etc… ainsi qu’une hot-end E3D V6 origine pour pouvoir monter haut en température et essayer des filament type polycarbonate. J’ai pris une buse trempée pour le carbone, et une buse de 0.25 pour tester des impressions ultrafines. Je déroge à ma doctrine monomaniaque du DIY, mais bon, il n’y a que les imbéciles qui changent pas d’avis 😉